“La situation épidémique dans les Pyrénées-Orientales nécessite de nouvelles mesures”

شارك مع صديق


Que peut-on attendre des annonces du gouvernement ? Un nouveau Conseil de défense sanitaire a lieu ce lundi. Il est question, peut-être, de prendre de nouvelles mesures contre la cinquième vague de coronavirus en France. Dans les Pyrénées-Orientales, le taux d’incidence atteint presque le pic record observé en juillet (plus de 600 cas pour 100.000 habitants) ; le taux d’incidence s’élevait ce lundi matin à 532, soit le double en une semaine.

Clairement, la situation épidémique nécessite de nouvelles mesures“, estimait ce lundi matin Hugues Aumaître. Le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Perpignan était l’invité de France Bleu Roussillon, afin de répondre aux questions des auditeurs. “Il faut peut-être vacciner les enfants, mais surtout tous les adultes qui n’ont pas encore commencé leur vaccination.

L’urgence, c’est de faire respecter le port du masque

Le gouvernement réfléchit effectivement à ouvrir la vaccination à tous les enfants entre 5 et 11 ans à partir du début d’année prochaine. Elle est déjà recommandée pour les enfants fragiles. Mais pour Hugues Aumaître, “l’urgence est de faire respecter le port du masque et les mesures barrières.” Le médecin note un relâchement dans le respect de ces gestes barrières.

Hugues Aumaître a aussi fait le point sur la situation à l’hôpital de Perpignan. “Oui, c’est problématique.” Un nouveau service a été ouvert vendredi soir et “malheureusement, il a été rempli tout le week-end“. “Je n’ai vu quasiment que des non-vaccinés.

L’augmentation du nombre de malades Covid fait craindre l’obligation, peut-être bientôt, de déprogrammer ou reporter certaines interventions à l’hôpital. “La difficulté est de gérer en même temps les pathologies hivernales comme la grippe, les activités programmées et le Covid qui occupe une quarantaine de lits, en ce moment à l’hôpital.





Source link

اترك ردّاً